Comment ça marche ? Procédé et différentes technologies de l’impression 3D

Le procédé de base de l’impression 3D reste assez simple à comprendre. En effet, les imprimantes 3D  impriment toutes les objets en superposant (en 2D) de fines couches successives de matière (plastique, métal, nylons ou encore des matières organiques). A la fin de l’impression, l’objet est ainsi reconstitué en un bloc unique.

Principe de base

Les différentes technologies

Pour y arriver, différents procédés existent dont voici les principaux (avec parfois une vidéo de présentation en anglais).

Imprimer en 3d par dépôt de matière fondue (FDM – Fused Deposition Modeling)

C’est la technologie la plus utilisée dans les imprimantes 3D grand public. Elle consiste à faire fondre une matière synthétique (la plupart du temps des bobines de fils plastiques) pour la rendre molle et à la pousser au travers d’une buse (extrudeur). Cette dernière se déplacent sur trois axes pour déposer la matière d’abord sur un plateau vierge, puis sur les couches de plastique précédemment posées ensuite.

Quelques modèles qui utilisent cette technologie : Makerbot / Cube / Ultimaker

Image de prévisualisation YouTube

Imprimer en 3d par Stéréolithographie (SLA – StéréolithographieApparatus)

Cette technologie utilise une résine spéciale photosensible (c’est à dire sensible à la lumière). Elle est déposée puis traitée par ultra violet pour la faire durcir et ainsi constituer un couche de matière rigide. Peu à peu le volume 3D est assemblé.  Il faudra ensuite rincer la pièce dans un solvant pour supprimer la résine en trop puis la passer dans un four à ultraviolet pour la consolider définitivement.

Cette technologie permet de produire de grosse pièce avec une grande précision et elle est plutôt utilisée dans l’industrie.

Quelques modèles qui utilisent cette technologie : Formlabs / 3Dsystems

Image de prévisualisation YouTube

Imprimer en 3d par Laser (SLS – Selective Laser Sintering)

C’est une poudre qui est utilisée dans les imprimantes utilisant la technologie SLS. A la manière de l’impression par SLA, la poudre est injecté couche par couche et durcie grâce à un puissant laser pour assembler les particules les unes aux autres. A la fin du processus, la pièce est brossé pour enlever la poudre non utilisée.

Quelques modèles qui utilisent cette technologie : EOS / …

Image de prévisualisation YouTube

Imprimer en 3d par modelage à jets multiples (MJM)

Cette technologie reprend le principe de fonctionnement des imprimantes à jet d’ancre et. En effet, la matière (du polymère photosensible) est contenu dans des cartouches, elle est déposée en fine couche (de 2/100 à 4/100 mm) et durcit à la lumière (comme pour la technologie SLA). L’avantage de cette technologie est que l’on peut utiliser différentes matières et couleurs simultanément sur un même objet. Certaines imprimantes ont 96 embouts différents par tête d’impression.

Quelques modèles qui utilisent cette technologie : 3Dsystems / …

 

Dans la même catégorie


Discussion

  1. Pointeur laser puissant says

    C’est la technologie la plus utilisée dans les imprimantes 3D grand public. Elle consiste à faire fondre une matière synthétique (la plupart du temps des bobines de fils plastiques) pour la rendre molle et à la pousser au travers d’une buse (extrudeur).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *