Le marché de l’impression 3D est-il sous-évalué par les spécialistes ? On fait le point !

L’année 2014 a été une grande année pour l’industrie de l’impression 3D. De grandes entreprises comme Autodesk et HP ont fait leur entrée dans ce secteur, tandis que les consommateurs bénéficiaient d’une baisse des prix en raison d’une plus grande concurrence, ce qui signifie que les imprimantes 3D deviennent aussi plus abordables pour tous.

Imprimante 3D

Les prévisions de l’institut Gartner

En octobre 2014, l’institut d’analyse Gartner estimait que seules 108 150 imprimantes 3D seraient vendues au cours de l’année en cours. Ce qui représente une toute petite partie du marché à venir.

En effet, Gartner a estimé que 2015 serait une année où les ventes mondiales d’imprimantes 3D allaient doubler pour atteindre 217 000 unités. À première vue, ces chiffres paraissent très élevés, et en réalité, ils le sont si on s’arrête au taux de croissance. Cependant, on peut raisonnablement penser que la société Gartner ainsi que d’autres entreprises de recherches sous-estiment largement le marché potentiel de cette année 2015, car des éléments particuliers tendent à prouver que les chiffres seront supérieurs.

A Lire : Imprimantes 3D chez les particuliers ? Encore un peu tôt pour Gartner !

Les projets des sites de crowdfunding

Le crowfunding ou financement participatif

Tout d’abord, les projets présentés et financés sur Kickstarter ou sur IndieGoGo en 2014 sont entrés en phase de production et les imprimantes seront bientôt expédiées. La majorité de ces produits étant des imprimantes 3D très abordables, elles attireront le plus grand nombre de personnes.

Sur ces sites, le plus grand succès d’imprimantes 3D de l’année 2014 fut Le Micro de M3D. À elle seule, cette imprimante a récolté plus de 3,4 millions de dollars et une prévente de plus de 11.000 imprimantes. Ces imprimantes commenceront à être expédiées au début de cette année. Cette seule imprimante correspond à plus de 5 % du total des livraisons prévues par Gartner pour l’année 2015. Mais ce n’est pas tout. Qui sait combien de ces machines valant moins de 300$ sera vendue durant la même année et quand le modèle sera mis à disposition du grand public pour un achat direct ? En outre, d’autres sociétés ont également vendu des milliers de machines via ces sites de crowdfunding ; toutes vont commencer à expédier leur production en 2015 au plus tard. Ainsi, New Matter a prévendu près de 2500 MOD-t 3D, sa nouvelle imprimante 3D, sur ​​Indiegogo en juillet ; Flux technology a prévendu 2300 machine tout-en-un le mois dernier sur Kickstarter, alors que iBox a prévendu plus de 1500 de ses imprimantes iBox Nano 3D en novembre, et toujours sur Kickstarter.

Ces cas ne représentent que quelques-uns des exemples de réussites de crowdfunding de l’année 2014. Cela équivaut tout de même à plusieurs milliers d’unités qui seront expédiées en 2015.

L’arrivée des grandes compagnies

Imprimante 3D HP avec technologie Multi Jet Fusion

Lorsque l’entreprise HP a annoncé qu’elle allait faire ses premiers pas dans l’industrie de l’impression 3D au début de cette année, il n’a fait aucun doute que de grands noms de cette industrie, comme 3D Systems ou Stratasys, ont intensifié leurs efforts. Ces sociétés disposent d’environ 18 à 24 mois pour développer des technologies d’impression 3D capables de lutter avec celle du Multi Jet Fusion de HP qui arrivera sur le marché en 2016. 3D Systems et Stratsys semblent d’ailleurs décider à investir lourdement dans des procédés d’impression innovants.

3D Systems semble avoir trouvé une réponse à l’affirmation d’une impression « 10 fois plus rapide » de HP au sujet de sa technologie Multi Jet Fusion. La société 3D System s’est penchée sur une nouvelle architecture de circuit d’impression 3D et aujourd’hui, elle prétend être capable d’imprimer à des vitesses 50 fois supérieures à tout ce qui est actuellement disponible sur le marché. Selon 3D Systems, ce nouveau procédé d’impression à haute vitesse sera en mesure de s’intégrer quasiment sans effort dans le processus de fabrication actuelle des entreprises, même si ces dernières s’appuient sur ​​d’autres moyens de production. Si la nouvelle architecture proposée par 3D Systems fonctionne comme la société l’espère, on peut non seulement espérer une stimulation des ventes d’imprimantes 3D dans le secteur industriel, mais aussi s’attendre à un renforcement de la compétition entre les marques grâce à une meilleure innovation et une véritable réduction des coûts.

Il y a beaucoup de concurrence dans ce domaine, aussi bien du côté des consommateurs que de celui de la fabrication. Or, nous savons tous que la concurrence conduit généralement à une baisse des prix. Lorsque les prix baissent sur un marché porteur, plus de gens achètent les produits. Et plus les gens achètent ces produits, plus la concurrence est rude.

La société Gartner et bien d’autres entreprises d’analyses sont parfaitement capables d’apprécier la tendance de ce marché. Toutefois, il est fort possible que ces compagnies aient été un peu trop conservatrices. Nous le saurons en relisant cet article en janvier 2016.

Dans la même catégorie


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *